Une femme enceinte peut-elle faire du sport ?

Vous ou encore votre voisin attend un enfant et vous réfléchissez à tous les paramètres possibles pour mener ladite grossesse à terme. Mais une question vous trottine dans la tête sans cesse : peut-on faire du sport en étant enceinte et si oui, quels genres de sports peut-on pratiquer dans cet état. Notons qu’il s’agit d’une question pertinente qui ne trouve pas souvent de réponses exhaustives ni par la femme enceinte encore moins par ses voisins. Voici pour vous une belle occasion de faire la part des choses par rapport à cette question qui revient à chaque fois.

Sous quel rythme une femme enceinte peut-elle faire du sport

Notons d’abord que le sport est une activité très bénéfique pour l’organisme humain. Ainsi, la femme enceinte qui s’adonne à une telle activité assure son bienêtre et en fait profiter son futur bébé. Seulement, il faut qu’elle consulte son médecin avant toute initiative sportive. En effet, seul son médecin peut lui indiquer si sa grossesse suit le cours normal ou si elle comporte des risques. Dans ce dernier cas, elle ne devra se limiter à de courtes séances de marche. Quels que soient les résultats du diagnostic du médecin, il faudra qu’elle prenne en compte la fragilité de l’être qu’elle porte en elle. S’il agit d’une femme déjà très habituée au sport, elle pourra continuer sa pratique, mais tout en réduisant ses limites dans l’effort. Il faudra également qu’elle prenne régulièrement des pauses pour ne pas manquer de souffle, car cela aura assurément un impact sur le futur bout de chou. Si c’est une fois en état de grossesse que la femme veut commencer le sport, elle devra également commencer petitement et elle, n’ayant pas un corps habituellement exposé à autant de secousses devra faire moins d’efforts qu’une femme qui en avait l’habitude.

Quels sports pour une femme enceinte ?

S’il est désormais clair qu’une femme enceinte peut faire du sport sous certaines conditions précédemment citées, il faut maintenant lever le voile sur le type de sports qu’elle peut pratiquer. Notez d’abord que le premier de ces activités sportives à sa portée est la marche. Un pas après l’autre, à un rythme très lent, mais sur une longue distance serait l’idéal. Mais elle peut aussi augmenter légèrement la vitesse quand elle sent qu’elle pourra la supporter et doit ralentir quand le besoin se fera sentir. L’autre activité  sportive adaptée à de telles circonstances est la natation. Cela permet à la femme de se détendre profondément et lui permet également de travailler son équilibre tout en fortifiant certains de ses muscles, se préparant ainsi pour le jour de l’accouchement. Il est également important de noter que la femme en état de grossesse peut faire du vélo. À cet effet, il suffit qu’elle s’y prenne lentement en insistant sur les pauses chaque 100 mètres environ. Il est également possible pour une future maman de réaliser délicatement des mouvements d’étirement à l’aide d’un ballon gonflable, surtout au niveau des hanches. Cela lui facilitera la séance d’accouchement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code