Les aliments riches en acide gras, ils augmentent le risque de cancer?

Le mode d’alimentation joue un important rôle sur nos organismes. En fait, l’alimentation peut intervenir à un niveau physiologique en entraînant une modification du profil hormonal impliqué dans les cancers hormono-dépendants. En fait, Les études épidémiologiques et expérimentales en laboratoire sur la nutrition et le cancer ont fourni de solides évidences sur le rôle potentiel de l’alimentation. En outre, une alimentation riche en matières grasses a été fréquemment incriminée dans l’augmentation de la fréquence des cancers. Pour cela, on va mettre l’accent dans cet article sur les aliments qui pourraient avoir un effet cancérogène, notamment les aliments riches en acide gras.

  • Les viandes rouges et les charcuteries

La consommation fréquente de viandes rouges et de charcuteries constitue un facteur de risque pour le cancer du côlon et du rectum. En 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé la consommation de viandes transformées (dont la charcuterie) comme cancérogène pour l’homme (Groupe 1) et la consommation de viandes rouges comme probablement cancérogène (Groupe 2a).

Selon les études épidémiologiques, les viandes rouges sont celles qui correspondent à l’ensemble des viandes de boucherie (hors volaille) : bœuf, porc, veau, agneau, mouton et autres types (cheval, chèvre).

Ainsi, il est recommandé de limiter la consommation de viandes rouges à moins de 500 g par semaine, de privilégier la volaille et d’alterner avec poissons, œufs et légumes secs, et de limiter la consommation de charcuteries à moins de 150 g par semaine.

  • Les acides gras de poissons, appelés omega 3

Plusieurs personnes pensent, à tort, que les acides gras de poisson, aussi appelés omega-3, offrent une protection contre le cancer. Malgré ses nombreux bienfaits, il n’existe aucune preuve que les omega-3 apportent une quelconque protection contre le cancer, que ce soit via les aliments ou sous forme de compléments alimentaires. En fait, des  études scientifiques ont montré une augmentation du nombre de cancers de la prostate chez les hommes qui consomment fréquemment et en grande quantité  des omega-3 de poisson (sous forme de compléments alimentaires, ou dans le cadre d’une alimentation riche en poissons gras). Les acides gras de poissons favoriseraient aussi des formes plus agressives de cancer de la prostate.

Pour cela, nous vous conseillons de ne pas consommer de compléments alimentaires à base d’huile de poisson ou d’acides gras omega-3, sauf s’ils sont prescrits par un médecin. Généralement, il est conseillé de manger 3 fois par semaine une portion de 100-150g de poisson maigre ou mi-gras (cabillaud, aiglefin, sole, raie, merlan, thon, brème, truite, flétan…) et de poisson gras (saumon, hareng, sardine, anguille…), ou 2 fois par semaine une portion de poisson gras.

Pour les hommes présentant un risque accru de cancer de la prostate : mangez au maximum 2 fois par semaine une portion de 100-150g de poisson maigre ou mi-gras, ou une fois par semaine une portion de poisson gras.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code