Boire l’eau gazeuse dès le réveil augmente le risque de cancer

Il est essentiel de s’hydrater pour s’assurer du bon fonctionnement du corps notamment au temps estival, et cela ne peut pas être réalisé que à travers boire de l’eau. Pour nombre d’entre nous, boire plus d’eau peut être un peu ennuyeux. Cependant, ils font recours à l’eau gazeuse car elle donne une sensation agréable dans la bouche. Mais, il ne faut pas être trompé par cette sensation et tous les bienfaits de l’eau gazeuse car la consommation régulière de ce type d’eau peut avoir des inconvénients sur la santé.

Donc quels sont les risques de boire l’eau gazeuse ? Et est ce qu’elle augmente vraiment le risque de cancer ?

L’eau gazeuse, également appelée eau acidulée, eau effervescente, eau pétillante, eau gazéifiée, ou encore soda club ou soda nature en Amérique du Nord, est une eau dans laquelle le dioxyde de carbone dissous a été transformé en acide carbonique.

À l’origine, les eaux minérales gazeuses artificielles étaient préparées sur ordonnance des médecins d’après les formules du Codex pharmaceutique. Elles ont été utilisées au 20 e siècle pour arrêter les vomissements et aider le fonctionnement des sucs gastriques. Au 21 e siècle, des études ont montré que les eaux gazeuses peuvent avoir un effet apéritif et amener ainsi à un excès de poids. Par ailleurs, l’eau pétillante peut provoquer parfois une gêne gastrique,raison pour laquelle elle est déconseillée avant et pendant un effort physique.

L’eau gazeuse a aussi un apport dans plusieurs troubles de santé. Ainsi que les sodas, l’eau gazeuse constitue une cause importante, cependant, négligeable de l’érosion dentaire et du risque de fracture osseuse.

L’une des principales inquiétudes concernant l’eau pétillante est son effet sur les dents puisque l’émail est directement exposé à l’acide. Il existe très peu de recherches sur ce sujet mais une étude a montré que, bien que l’eau pétillante ait un potentiel corrosif légèrement supérieur, ce même potentiel est plutôt dérisoire et 100 fois plus faible que celui des sodas.

En effet, il n’existe actuellement aucune preuve que l’eau gazeuse ou pétillante augmente le risque de cancer.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code