Sans prise en charge immédiate, 92 % des arrêts cardiaques sont fatals

arrêts cardiaques

Les maladies cardio-vasculaires ne sont vraiment pas à prendre à la légère. Elles concernent tout le monde, à n’importe quel âge. Une crise cardiaque peut arriver à tout moment. Elle peut être soignée, mais il faut agir rapidement.

Pour les éviter, il faut adopter une hygiène de vie saine et faire attention à ses gestes. Il ne faut pas faire trop d’efforts physiques, surtout si l’on est en mauvaise condition. Enfin, pour éviter de mourir d’une crise cardiaque, il faut connaître les bons gestes à adopter.

Qui est concerné par les arrêts cardiaques ?

N’importe qui peut être sujet à un arrêt cardiaque un jour dans sa vie. Dans les faits, c’est simplement le cœur qui s’arrête de battre. Mais en vérité, il existe plusieurs raisons qui l’empêchent de fonctionner. Une crise cardiaque arrive très rarement sans explication.

Les premiers concernés par un arrêt cardiaque sont les personnes âgées. Tout simplement parce que leur organisme s’affaiblit. Une personne âgée qui ne fait pas beaucoup d’activité physique aura un cœur faible qui risque de s’arrêter de fatigue.

Dans ce cadre-là, une activité est simplement le fait de faire quelques pas par exemple. Une personne âgée doit éviter de rester assise toute la journée.

Ensuite, le cœur peut s’arrêter à la suite de problèmes de santé. Notamment suite à une mauvaise alimentation. C’est connu : manger gras, sucré et salé est mauvais pour la santé. Ces éléments se déposent près du cœur, forment une masse lui empêchant de battre correctement. Ils peuvent aussi envahir les artères et gêner la circulation sanguine.

Une sur consommation d’alcool et de caféine, et même de drogues, peuvent aussi conduire à un infarctus. La pression artérielle augmente et le cœur, s’il n’est pas assez musclé, ne pourra pas suivre le rythme imposé.

Quels sont les symptômes de l’arrêt cardiaque ?

Il serait une erreur de penser que le premier symptôme de l’arrêt cardiaque est la douleur à la poitrine. Plusieurs autres douleurs peuvent apparaître en amont, notamment au bras gauche et à la mâchoire.

La victime peut aussi se sentir fatiguée, avoir une condition physique réduite, et même avoir des nausées. Les femmes peuvent avoir mal au dos et au niveau des abdominaux.

Un autre indice de l’arrêt cardiaque est peu connu : il s’agit de la prise de poids. En effet, si le cœur a du mal à fonctionner, la circulation sanguine devient plus mauvaise et le corps se débarrasse moins bien de ses déchets.

Dont le sel, qui a tendance à nous faire gonfler. Si la prise de poids est globale, le gonflement des pieds et des jambes peut être impressionnant.

Comment prendre en charge un arrêt cardiaque ?

Aujourd’hui, les premiers soins sont enseignés au collège. Normalement, tous les futurs adultes sauront prendre en charge une personne qui fait un malaise cardiaque.

Mais si vous êtes de la vieille école, ne paniquez pas et lisez ces lignes pour savoir quoi faire si une personne fait un malaise.

Dans un premier temps, appelez les secours. Ensuite, faites un massage cardiaque. Il ne faut pas hésiter à appuyer assez fort. La victime doit presque avoir mal. Le but est de réactiver le cœur grâce à une pression élevée.

Faites aussi du bouche-à-bouche pour que la victime puisse avoir de l’oxygène, ce qui va notamment empêcher son cerveau de se dégrader et de vraiment mourir.

Si la victime ne se réveille toujours pas, il faut utiliser le défibrillateur comme dernier recours. Le site https://www.defibrillateur-center.com/ vous apprendra tout ce qu’il faut savoir sur cet appareil.

Petite astuce : si une personne est inconsciente, ne lui demandez pas si elle vous entend, comme on voit dans les films. Il faut lui demander si elle peut vous répondre. Si elle le fait, vous saurez qu’elle vous a entendu et qu’elle peut répondre, par un geste ou un mot.

En demandant si elle vous entend, vous n’êtes pas vraiment clair : peut-être qu’elle peut vraiment vous entendre, mais ne peut pas bouger ni parler.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code