Consultation d’un enfant chez l’ophtalmologiste

Depuis presque vingt années, une fondation ophtalmologique développe un pôle d’excellence en ophtalmopédiatrie. Toute l’équipe qui a travaillé dans ce cabinet prend en charge les pathologies et les troubles visuels chez les nouveau-nés à l’adolescent. Les praticiens traitent la réfraction et amblyope, les strabismes et paralysies oculomotrices, les maladies de la surface oculaire et les pathologies rétiniennes médicales ainsi que chirurgicales. En général, l’ophtalmologue pour enfant n’est pas différent de celui du classique. Autrement dit, il ne possède pas de formation spécialisée pour devenir ophtalmologue pour enfant. Par conséquent, si l’enfant doit effectuer un test de l’acuité visuelle, n’hésitez pas à l’emmener chez l’ophtalmologue qui vous est habitué. Par ailleurs, si vous n’avez pas d’ophtalmologue, consultez un orthoptiste. Il peut faire un contrôle oculaire chez l’enfant.

Quels signes doivent pousser à consulter un ophtalmologiste ?

Dans le cas général, les problèmes visuels chez un enfant passent souvent imperceptibles. Son origine parait venue par les difficultés scolaires. D’habitude, un enfant devrait consulter son ophtalmologue vers 3 ans. Si les gênes sont susceptibles à se développer, l’enfant doit programmer des visites de contrôle tous les ans au minimum.

Les signes qui alertent les parents !

Chez les plus jeunes âges, ils ne se rendent pas compte qu’ils ont un défaut visuel ou flou. Donc, les parents doivent être attentifs à certains comportements de leur enfant. Pour les tout-petits, les signes peuvent se manifester par des yeux qui piquent, pleurent ou très rouges. Quand l’enfant regarde toujours le même côté, cela doit alerter ses parents. Dans le premier temps, cela se déclare encore plus nettement qui peut causer un effet sur son comportement. Par exemple : l’enfant parait trop sage ou au contraire très absurde. Ne perdez pas de temps, prenez vite un rendez-vous chez un ophtalmo. Plusieurs centres proposent des rendez vous-rapide généralement dans la semaine comme Ultravision à Lyon. Vous pouvez aussi passer par des plateforme comme mondocteur.fr

Comment se programme le calendrier des consultations ?

D’après une étude, sur 750.000 naissances, pas moins de 100 000 nouveau-nés ont un problème visuel chaque année.

Chez les tout-petits, la consultation se passe comme suit : à huit jours de sa naissance, il consulte son ophtalmologue pour découvrir un éventuel problème congénital. Au neuvième mois, la consultation est réservée pour la motricité si elle semble acquise ou non. À deux ans, l’examen visuel s’effectuera encore pour voir son développement. Bref, ces examens semblent bien plus nécessaires pour savoir si le membre de la famille possède des problèmes de vue.

À partir de l’année 3 de l’enfant, d’autres visites paraissent capitaux, mais ce sera la médecine scolaire qui s’en charge. Lorsque l’enfant entre au cours préparatoire, il est primordial de corriger un défaut de vision éventuel avant qu’il apprenne à lire et à écrire. Ce défaut pourrait donc lui créer un véritable handicap dans son apprentissage si la visite ne se procède pas. En gros, tout dépend de l’examen réalisé. C’est-à-dire, c’est à ce moment-là que les parents apprennent si l’enfant doit porter des lunettes ou s’il souffre d’un problème visuel et qu’il devra consulter son ophtalmologue régulièrement pour suivre l’évolution de sa vision. Néanmoins, si la famille possède une absence de défaut ou de maladie quelconque, la consultation n’est pas indispensable.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*